Irish Coffee

Forum de discussions éclectiques
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ma démission

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebs
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Ma démission   Dim 24 Sep - 11:25

Jeudi soir j'attends le responsable et lui annonce que je vais lui donner ma lettre de dém' le lendemain. Il me dit (les yeux à terre): "Ah, ok...ok d'accord." et s'en va dans l'autre pièce sans me regarder.

Le lendemain matin il arrive en retard. Ne me dis pas bonjour, rien. Moi je monte à l'étage pour faire ce que j'ai à faire, la directrice vient d'arriver et me dit bonjour (elle est à la retraite normalement mais gère encore tout). Je me dis que dans cinq minutes je vais lui donner ma lettre, de toute façon c'est pas pressé, j'ai toute la journée.
Mais voilà, le responsable arrive (cest lui qui doit racheter la boutique en fait, le directeur ne m'a jamais réellement parlé...enfin...):
-Bonjour. *sur un ton agressif* T'as un truc pour moi j'crois!"
Je me lève, vais jusqu'à mon sac:
-Par contre je savais pas trop à qui adresser la lettre alors je l'ai mis au nom de la directrice.
-C'est très bien.
Je sors l'enveloppe et commence à lui tendre quand il me l'arrache des mains. Il sort directement la lettre et se met à la lire devant moi.
Je repars dans ma pièce, il me suit et reste sur le pas de la porte jusqu'à ce qu'il finisse la lecture:
-Très bien!
il s'en va sans même me regarder.
30 minutes plus tard (environ). La directrice vient me voir une tasse de café à la main, et regardant par la fenêtre:
-Il fait pas beau aujourd'hui.
Je me dis qu'elle ne doit pas être au courant, bizarre...

Le lendemain matin je la retiens en lui demandant:
"M. vous a bien donné ma lettre?"
*air faussement gêné* "Oui oui...bien tant pis..."
"Vous savez si je démissionne c'est seulement par rapport à ce que m'a dit M. fin août."
*un ptit sourire en coin* "ça t'a démotivé?!"
*dépassée par les évènements* "Bien oui surtout que j'étais très motivée au départ! je n'ai vraiment pas compris pourquoi il m'a dit tout ça, d'autant plus que ce n'était pas justifié."
"Désolé"
Hop et elle s'en va!
Cette connasse était donc au courant de tout. Et les paroles de S. (celui qui a été pris en même temps que moi) me reviennent en mémoire, en me parlant de son entretien: "M. m'a dit que la directrice et lui ferait tout pour me garder"
Bien sûr que oui elle était au courant.

Ce que je ne comprends pas, c'est que S. n'était pas motivé pour ce poste, qu'il a eu des entretiens avec d'autres boîtes etc etc...qu'il n'arrête pas de se plaindre depuis le début. Qu'il a même appelé l'inspection du travail pour savoir s'il devait faire un préavis s'il se cassait. Et puis les gens le trouvent mou, même les parents d'une apprenti qui sont venus lautre jour ont dit à leur fille "c'est qui ce mec, il présente mal ça donne pas envie de lui parler)...Y'a vraiment quelque chose qui me dépasse.

Toute cette journée le responsable m'a parlé d'une voix normale (ça faisait qq mois qu'il ne m'adressait plus la parole ou qu'il m'agresait).

Alors voilà, lundi j'appelle l'inspection du travail et je leur balance tout (en partant de l'histoire du CNE jusqu'à aujourdh'ui). Malheureusement j'ai peur que ça ne serve strictement à rien.
Si quelqu'un a une proposition, je suis preneuse.

Phoebs remontée à bloc!

_________________
Tout n'est que chagrin dans la tombe des choses. Jack Kerouac
----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://irish-coffee.discutfree.com
Aisling

avatar

Nombre de messages : 326
Age : 37
Localisation : au synchrotron, à gauche
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Dim 24 Sep - 12:03

sick sad world
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
némo

avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Dim 24 Sep - 14:58

avec un peu de chance, l'IT a déjà un dossier sur eux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebs
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Dim 24 Sep - 15:50

Ce serait cool...!!!

_________________
Tout n'est que chagrin dans la tombe des choses. Jack Kerouac
----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://irish-coffee.discutfree.com
Roby

avatar

Nombre de messages : 253
Age : 38
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Dim 24 Sep - 17:42

S. a un "avantage" sur toi qui joue lourdement en sa faveur: c'est un garçon. What a Face et on pardonne toujours plus a un garçon dans le monde du travail, surtout quand une femme est sa superieure hierarchique. sinon, il te reste la solution extreme:

Arrow "le procès au cul"TM.

En profitant de la vague qui statue sur le fait de savoir si le cne est anticonstitutionnel ou non. saches que je ne suis pas procedurier, mais devant les abus manifestes, il faut reagir! Twisted Evil surtout qu'un proces est toujours moins cher que ce qu'on croit (aides diverses de l'etat...)
voir ce qui suit:

"CNE: l'affaire de Longjumeau devant la Cour d'appel, vendredi
La cour d'appel de Paris doit examiner, vendredi, la décision du Conseil des prud'hommes de Longjumeau (Essonne) qui avait invalidé le Contrat nouvelles embauches, estimant qu'il était contraire à la convention 158 de l'Organisation internationale du travail. Le parquet avait fait appel de cette décision.

L'affaire concerne une salariée du cabinet d'un mandataire judiciaire, embauchée en CNE au terme de son contrat à durée déterminée (CDD) de six mois, puis licenciée un mois plus tard.

Le 28 avril dernier, les prud'hommes de Longjumeau avaient estimé que l'ordonnance du 2 août 2005 instituant le Contrat nouvelles embauches (CNE) était contraire à la Convention 158 de l'Organisation internationale du Travail (OIT) et était de ce fait "privée d'effet juridique". C'était la première fois qu'un jugement des prud'hommes remettait en cause le fondement même du CNE.

Le Conseil des prud'hommes avait en outre estimé dans cette affaire, que "le contrat dénommé à tort 'nouvelles embauches' sur le fondement d'un texte non valable", s'analysait "en contrat à durée indéterminée de droit commun, soumis à toutes les dispositions du code du Travail", et avait condamné l'absence de "cause réelle et sérieuse", du licenciement.

Outre l'appel du parquet, et de l'employeur, le préfet de l'Essonne a introduit un recours demandant que la Cour d'appel soit dessaisie du dossier au profit du tribunal administratif, ce qui a déclenché la colère de la CGT.

"Le gouvernement utilise une procédure extraordinaire, le déclinatoire de compétence, déposé par le préfet de l'Essonne. Par une véritable 'escroquerie juridique', il vise à empêcher le juge judiciaire, aujourd'hui la cour d'appel, demain la Cour de cassation, de se prononcer sur les droits du salarié en CNE licencié sans motivation", dénonce l'organisation syndicale dans un communiqué.

"Déjà en mars dernier", rappelle la CGT, "le Garde des Sceaux avait ordonné aux procureurs d'intervenir systématiquement dans les procès concernant le CNE et de faire appel de toute décision favorable aux travailleurs".

Pour la CGT, "cette nouvelle intrusion du pouvoir politique dans le débat judiciaire est intolérable: après une longue série d'atteintes au droit du travail portées par ordonnances, décrets estivaux ou amendements parlementaires votés à la sauvette, le gouvernement entend interdire le contrôle des juges!". AP


"Le gouvernement manoeuvre pour sauver le CNE
Acharnement . Le préfet de l’Essonne veut écarter le juge judiciaire de l’examen en appel d’un jugement prud’homal défavorable au CNE.

Pour contrer le flot des contrats nouvelle embauche retoqués par les conseils des prud’hommes, le gouvernement a imaginé une grosse ficelle. La cour d’appel de Paris va examiner vendredi prochain un « déclinatoire de compétences » déposé par le préfet de l’Essonne. Sous ce joli nom, se cache une procédure par laquelle un préfet saisit le juge judiciaire pour lui demander de se déclarer incompétent pour traiter une affaire, au profit du juge administratif. Ce qui fait le sel de l’histoire, c’est qu’elle porte ici sur la décision retentissante du conseil des prud’hommes de Longjumeau contre le CNE.

Dans la torpeur

de juillet

Le conseil avait requalifié en avril un contrat nouvelle embauche en CDI, en expliquant que la période d’essai de deux ans instituée par le CNE n’était pas « raisonnable » au sens où l’imposait la convention 158 de l’Organisation internationale du travail. L’ordonnance créant le CNE s’opposait à une convention de valeur supérieure, il convenait donc de l’écarter. L’employeur a fait appel, mais aussi le procureur de la République, suivant les instructions de la chancellerie.

Dans la torpeur de juillet, le préfet de l’Essonne a saisi à son tour le procureur général près la cour d’appel de Paris pour que la cour d’appel de Paris, qui doit examiner l’affaire vendredi prochain, se déclare incompétente. Motif : l’ordonnance d’août 2005 qui a créé le CNE est un acte réglementaire, et pas une loi. Par conséquent, seule la justice administrative est compétente pour examiner sa légalité. La manoeuvre est limpide : c’est une affaire de principe, qui, si elle arrivait devant la Cour de cassation, pourrait faire chuter pour de bon le CNE : dans un arrêt de mars 2006, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a rappelé que les tribunaux français peuvent utiliser directement la convention de l’OIT. Si la cour d’appel de Paris acceptait de se déclarer incompétente au profit de la justice administrative, les choses prendraient une autre tournure : le Conseil d’État, la plus haute juridiction de l’ordre administratif, s’est déjà prononcée sur le CNE, qu’il a validé. Les syndicats devraient alors se lancer dans des procédures très longues - saisine du tribunal des conflits - pour faire valoir leur position.

Dans l’entourage de Gérard Larcher, on affirme avoir « pris acte » de la décision du préfet qui aurait agi de sa propre initiative, « en application traditionnelle des règles de droit français ». Il n’empêche, cette stratégie, si elle réussissait, permettrait au gouvernement d’attendre sereinement la décision du Bureau international du travail, saisi par FO pour qu’il contrôle la conformité du CNE à la convention 158 de l’OIT. Le cabinet du ministre délégué à l’emploi est « optimiste » quand à l’issue de cette procédure : en somme, s’il a réussi à convaincre le conseil d’État, il n’y a pas de raisons qu’il n’en soit pas de même avec le BIT...

une décision politique

Les syndicats, eux, ne sont pas dupes : « Tout cela est une affaire de calendrier », affirme Didier Hotte, l’assistant du secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly. « C’est une décision politique, un mouvement dilatoire qui vise à permettre de passer d’autres échéances, électorales cette fois ». Philippe Masson, responsable du service Droits et libertés de la CGT : « On nous dit que le juge judiciaire n’a pas vocation à se prononcer sur la légalité d’un acte réglementaire. Or il ne s’agit pas de cela, mais d’arbitrer un conflit » entre une norme interne et une norme d’origine internationale. « Nous sommes face à une extraordinaire mauvaise foi juridique, parce que le gouvernement a une crainte réelle que la Cour de cassation se prononce en défaveur du CNE ». La CGT, la CFDT et FO ont déjà décidé de se constituer parties intervenantes au procès en appel, et la CFTC entend également agir sur le terrain judiciaire : outre l’effet « symbolique et politique » d’une telle démarche, elle permettra aux confédérations d’intervenir lors des éventuelles procédures qui suivront l’appel. Les syndicats entendent ainsi dénoncer l’intervention brutale du politique sur le judiciaire. Lucy Bateman"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luffy

avatar

Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Dim 24 Sep - 23:30

Tu fais bien de vouloir les faire chier!
Non mais ils se prennent pour qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebs
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 10:17

Le probleme cest que je n'ai pas été licenciée Roby.
L'autre problème c'est que ça coûte, et que ce soit cher ou moins cher je ne peux pas me permettre une dépense là dedans. Je vais essayer de me débrouiller avce mes simples moyens, on verra bien ce que ça donne.
Mais c'est sur que j'y avais pensé au procès...

_________________
Tout n'est que chagrin dans la tombe des choses. Jack Kerouac
----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://irish-coffee.discutfree.com
némo

avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 11:35

un procès?
bougez pas j'appelle perry mason!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisling

avatar

Nombre de messages : 326
Age : 37
Localisation : au synchrotron, à gauche
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 11:58

il connaît tout le monde ce garçon !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luffy

avatar

Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 15:15

Ouai enfin nemo c'est surtout hooker qu'il connait! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebs
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 16:42

Et bien je ne peux rien faire, il aurait fallu faire des lettres avant. Tant pis. Je lui ai demandé quand même si pour les futurs employés je ne pouvais pas faire qqch, écrire, un dossier. Il m'a qd meme donné une adresse et ma dit qu'effectivement je pouvais écrire à l'inspection à telle personne, et que si linspection allait à mon travail elles auraient déjà des écrits.
Le truc qui m'énerve cest le "si". Donc en gros si l'inspection ne passe jamais par là et bien ce sera tant pis pour ma gueule. Voilà.
Quoi faire maintenant, vu kil y a une parole contre la mienne. Peut etre en parler avec les profs dencadrement, mais bon elle connaisse M. depuis qq années alors...
Jai qd meme le numero de la dame à linspection qui soccuppe de ce secteur, je ferais tourné au magasin, au cas où...
Je suis bien écoeurée parce que comme d'habitude il y a tjs des cons pour vous foutre dans la merde alors que vous y êtes déjà jusqu'au cou!
Et oui, c'est ça la vie et il va falloir s'y faire.

_________________
Tout n'est que chagrin dans la tombe des choses. Jack Kerouac
----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://irish-coffee.discutfree.com
Aisling

avatar

Nombre de messages : 326
Age : 37
Localisation : au synchrotron, à gauche
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 18:08

"je vais bien tout va bien"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebs
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 32
Localisation : Rueil-Malmaison
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Ma démission   Lun 25 Sep - 21:03

geek

_________________
Tout n'est que chagrin dans la tombe des choses. Jack Kerouac
----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://irish-coffee.discutfree.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma démission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma démission
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos
» recherche émission tv/vivre avec 100 objets
» Émission toc toc toc
» Parlez-vous Normand... l'émission. Et la chronique.
» Décès de Peter Graves, héros de la série Mission Impossible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irish Coffee :: Au Procope :: Coups de gueule-
Sauter vers: